Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Séquencer la diffusion de sa formation en ligne


Vous avez structuré votre formation en ligne (voir notre article sur la structure de votre formation) et intégré votre contenu. Vous réfléchissez maintenant à la meilleure façon de la diffuser à vos apprenants.

Basiquement, vous avez deux options :

  • Diffuser en one-shot ! Il s’agit de rendre l’ensemble du contenu accessible. Dans ce type de diffusion, un apprenant motivé peut suivre la totalité de votre formation en une seule fois. Il peut aussi la suivre en plusieurs fois. Il est libre de son rythme.
  • Diffuser en séquences. Il s’agit de débloquer les contenus de votre formation au fur et à mesure en fonction de dates (J+5 | J+10 | J+15…). Vous pouvez par exemple diffuser un module/chapitre par jour ou par semaine. C’est ce qu’on appelle séquencer la formation ; la diffuser en plusieurs morceaux.

 

Comment savoir si je dois séquencer ma formation

Le choix de séquencer ou non sa formation dépend d’abord de :

  • La durée de votre formation. Un mini-parcours de prise en main d’un logiciel de 20 minutes peut être suivi en one-shot. En revanche, une formation complète à la vente de plusieurs heures peut nécessiter d’être séquencée. Comme la capacité d’attention de vos apprenants n’excède pas quelques dizaines de minutes, on conseille souvent de limiter la durée d’une session d’apprentissage à 10/15 minutes (voir article quelle durée pour votre formation).
  • Le niveau d’expertise de votre public cible. Un public débutant doit appréhender une grande quantité d’information d’une seul coup. Séquencer la diffusion permet de ne pas surcharger votre apprenant. À l’inverse, un apprenant expert va tout de suite avoir le réflexe de parcourir votre contenu pour aller à la recherche d’informations précises. Celles qu’il ne connait pas encore ou du contenu sur une problématique précise. Ce public risque de ne pas apprécier devoir attendre pour accéder à l’information.

 

1/ Diffusion one-shot

La diffusion en one shot consiste à mettre à disposition de votre apprenant, l’ensemble de contenus du parcours dès son inscription. La progression peut ensuite être linéaire (chapitre 1 puis chapitre 2 puis chapitre 3…) ou non-linéaire (où l’apprenant peut suivre les contenus sans ordre imposé). Pour en savoir plus sur la structure, voir notre article Structurer sa formation en ligne.

Permettre à l’apprenant d’avancer à son rythme, c’est à double tranchant. Dans le meilleur des cas, votre apprenant termine le parcours en 2h. S’il n’a rien à faire de son samedi soir, il pourra accéder à la totalité du parcours. Dans le pire des cas, il regarde 30 secondes votre premier contenu, passe à autre chose et ne remet jamais les pieds sur votre formation.

Idéalement, cette option est à privilégier pour des parcours courts (moins d’une heure) où votre apprenant peut terminer le parcours d’une traite. Elle est également à privilégier pour les publics avertis qui vont avoir une manière proactive de suivre le contenu de formation.

✅ Avantages
  • L’apprenant peut suivre le contenu quand il le souhaite (midi avec un sandwich, le soir dans son lit…) et surtout à son rythme.
  • La diffusion one-shot est moins frustrante pour une personne qui souhaite trouver des réponses précises dans une formation car il n’est pas obligé d’attendre la diffusion du chapitre qui l’intéresse.
⛔️ Limites
  • Il est préférable d’avoir des apprenants ultra-motivés car il y a un fort risque d’abandon en cours de route.
  • S’il ne termine pas le parcours du premier coup, votre apprenant ne reviendra peut-être pas de lui-même se connecter à la formation. Il faudra prévoir des relances régulièrement pour l’inciter à terminer ce qu’il a commencé.

 

2/ Diffusion en séquence

Concrètement, diffuser en séquence, c’est donner l’accès aux modules ou chapitres d’un parcours de manière étalée dans le temps. Cette pratique prend le nom de Drip-feeding en anglais (diffusion au compte-gouttes ou au fil de l’eau). La diffusion en séquence est souvent associée au microlearning, l’apprentissage par petits grains de quelques minutes. C’est une approche totalement différente de celle des MOOCS par exemple qui engagent l’apprenant sur des sessions de plusieurs heures.

La diffusion de contenus au fil de l’eau (dite « Drip ») est devenue très fréquente dans les parcours en formation en ligne. À l’origine, il s’agit d’une technique de marketing pour engager un prospect en l’alimentant avec du contenu régulièrement (bien souvent des emails).

 ☝️En général, ce qui fonctionne en marketing fonctionne dans l’apprentissage. 

Dans la diffusion en séquence, la progression est limitée mais régulière. Même si votre apprenant ne passe que quelques minutes sur votre premier chapitre, l’important est que votre apprenant revienne régulièrement. Vous l’y incitez, en diffusant un nouveau chapitre chaque semaine.

Quand est-elle pertinente ?

La diffusion en séquence est efficace pour délivrer une quantité « importante » de contenus en morceaux digestes pour ne pas submerger l’apprenant et éventuellement le décourager de suivre votre cours. Elle présente un avantage certain pour des parcours avec un grand nombre de contenus, destinés à être diffusés sur une période de temps définie (deux semaine, un mois…).

Elle est particulièrement utilisée dès lors que l’apprentissage doit s’intégrer dans la vie de tous les jours de l’apprenant (langue étrangère, techniques de vente, transmission de bonnes pratiques…).

La diffusion en séquence est très adaptée aux parcours diffusés sur smartphone (mobile-learning). En effet, notre attention sur smartphone est réduite : en moyenne, le temps passé par session sur smartphone est inférieur à 3 minutes. Nos sessions sur smartphone sont nombreuses et on créé des habitudes d’utilisation : checker ses emails, consulter les actualités dans le bus, réseaux sociaux, apprentissage. La diffusion en séquence permet d’alimenter une habitude quotidienne de consommation de contenu d’apprentissage.

Comment la mettre en place ?
  1. Préparer les contenus. Le pré-requis est que vous ayez des modules ou chapitre granulaires et courts : inférieurs à 20 minutes chacun (max 5 minutes en mode microlearning ou mobile-learning). L’apprenant absorbe l’information par morceaux, ce qui favorise la rétention de connaissances.
  2. Définir une période. C’est la durée sur laquelle vos diffusions vont s’étaler. Privilégiez des durées type 1 semaine, 1 mois. Si vous avez des contraintes de dates bien précises, prévoyez vos diffusions autour de ces dates. Par exemple : votre formation en présentiel a lieu le 15 avril : votre prévoyez alors la diffusion de 3 modules avant (le 2, 7 et 12 avril) et 3 modules après cette date (le 17, 22 et 26 avril).
  3. Définir le rythme. Le rythme dépend de la quantité de contenu dans votre parcours. Par exemple : votre parcours est composé de 4 chapitres de 20 minutes chacun. Vous pouvez faire un chapitre par semaine pendant 1 mois. Votre diffusion en séquence va donc ressembler à cela :
    • J+0 : Chapitre 1
    • J+7 : Chapitre 2
    • J+14 : Chapitre 3
    • J+21 : Chapitre 4

Dans l’image ci-dessous, on voit un exemple de parcours en séquence ou l’apprenant va recevoir chaque jour un contenu différent.

✅ Avantages
  • On évite la surcharge cognitive. Rien de plus efficace que 5 minutes chaque jour vs. 1 heure d’une seule traite. La diffusion en séquence permet à vos apprenants d’apprendre un peu chaque jour / chaque semaine. Dans la formation en ligne, c’est une manière d’éviter que votre apprenant parcoure l’ensemble du contenu en une fois et ne revienne plus jamais dessus.
  • On instaure un réflexe d’apprentissage régulier et les gens aiment ça. Vous n’avez qu’à définir un rythme (chaque lundi à 10h par exemple) et votre apprenant finira par attendre votre contenu chaque lundi !
  • On remplace la relance « bête et méchante » du type : « Vous n’avez pas terminé la formation, veuillez vous reconnecter » par des communications du type« Aujourd’hui, découvrons le chapitre 4 : comment… ». Les notifications mettent en avant un module/chapitre sur une thématique nouvelle.
⛔️ Limites
  • Elle peut être frustrante si un apprenant veut suivre l’ensemble du parcours à son rythme d’un seul coup
  • Elle n’est pas adaptée à des publics qui vont parcourir votre formation à la recherche de contenus spécifiques

 

Quelques exemples connus de diffusion en séquences :
  • Daily Bits Of : c’est une entreprise suédoise dont le concept est de vous faire progresser grâce à des petites leçons de 5 minutes par jour. Daily Bits Of dispose de plus de 300 parcours sur des thèmes aussi variés que « Psychology for UX and Product Design » ou « Think like a Leader ». L’originalité de Daily Bit Of est que vous pouvez recevoir vos leçons par email ou par Facebook Messenger (taux d’ouverture bien supérieur aux emails).
  • Artips : c’est une manière ludique de découvrir les grandes connaissances de l’histoire de l’art. Le principe est simple : vous recevez 3 fois par semaine une anecdote sur une oeuvre (peinture, sculpture). Ces articles sont diffusés sous forme de newsletter didactique et illustrées de photos.
  • Gymglish : c’est un site qui propose des cours d’anglais en ligne. La pédagogie est basée sur l’apprentissage quotidien sur le long terme. Chaque matin, une leçon est envoyée à l’apprenant par e-mail ou sur l’application mobile avec des contenus écrit, audio et vidéo. Chaque leçon dure moins de 15 minutes. Suite à vos réponses aux questions, vous recevez dans la foulée le résultat et les explications sur vos erreurs.

 

À vous de jouer !